Margherita Marras (Université d'Avignon)

Il s'agit dans ce bref parcours de s'interroger sur la relation existant entre le contexte d'appartenance géographique et sociale des romancières (sardes et siciliennes) et leur identité biologique. Un point de départ qui permet de mesurer leur positionnement vis-à-vis du système culturel et littéraire dont elles sont issues, d'évaluer leurs réponses aux nouvelles sollicitations d'ordre socio-politique et les convergences ou divergences par rapport aux expériences artistiques (féminines) précédentes. Un cheminement qui s'avère intéressant pour comprendre les significations actuelles de la littérature féminine dans ces deux îles.