Renzo Ardiccioni (ICR – Université de Ker Lann)

En 1977 apparaît en Italie un nouveau mouvement de contestation globale aux facettes multiples qui voulait surtout se démarquer, d'un point de vue politique et idéologique, des mouvements précédents. Le mouvement de 77 eut aussi une connotation ludique, en se rattachant aux avant-gardes historiques et à leur goût pour la provocation. Un fil rouge semble unir les futuristes italiens aux indiani metropolitani: la tentative d'associer l'étique à l'esthétique, la politique à l'art. Par leurs messages parfois insensés et contradictoires, les indiani metropolitani ont anticipé le passage d'une culture analogique de la communication à une culture de digitale de l'information.