Sabina Gola (Université Libre de Bruxelles)

Le rapport entre vie et littérature constitue pour une bonne partie des femmes écrivains le point de départ de la création littéraire. Il va de soi, naturellement, que l'équivalence "littérature féminine - littérature de la mémoire" ne peut être généralisée à toute la littérature féminine, du passé jusqu'à la littérature contemporaine, mais certainement peut être considérée un élément commun à beaucoup de femmes écrivains.

Par le biais de l'analyse de quelques ouvrages, nous avons mis en évidence les caractéristiques de l'écriture féminine italienne, "autobiographique" ou, soit disant, "autour des femmes" à partir des années '70, en tenant compte spécialement du rapport de l'auteur et de la tradition littéraire, de l'écriture, de la culture et des différents facteurs sociaux qui ont pu influencer l'écriture féminine.